Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La forge de papier

Ce blog a pour but de vous proposer ponctuellement des traductions d'ouvrages généralement réalisées par moi-même (D&D et AD&D 1ère édition, mais également des livrets de règles de jeux de plateaux ainsi qu'éventuellement d'autres jeux de rôle datant de la même époque) ou parfois par d'autres personnes; je vous présenterai aussi des photos de certaines de mes réalisations personnelles :)

FIEND FOLIO : les monstres à la sauce British

FIEND FOLIO : les monstres à la sauce British

Sorti en 1981, le Fiend Folio est le second bestiaire pour AD&D (le Manuel des Monstres 2 - que vous pouvez télécharger ICI - étant en fait, et contrairement à ce que laisserait penser son nom, le troisième bestiaire).

Le Fiend Folio est un peu particulier car même si certains monstres proviennent des équipes de TSR, une grande partie de ceux qui le composent sont issus de l'imagination des joueurs (principalement britanniques mais également américains, australiens, canadiens et européens) dont certains avaient été publiés originellement dans les pages de la revue White Dwarf, dans la rubrique "Fiend Factory". Ce recueil contient quelques monstres devenus depuis des références dans l'univers d'AD&D, tels que le batrasog, les dragons orientaux, le kuo-toa, le svirfneblin, et bien d'autres.

Tout comme pour le Manuel des Monstres 2, la traduction de ce recueil est l’œuvre de nombreuses personnes. En ce qui me concerne, je n'en ai traduit qu'un seul (il s'agit en fait d'un monstre que j'avais traduits lors de la traduction du module I1 "La cité interdite" - ICI).

J'ai par contre, tout comme pour le MM2, passé énormément de temps à rechercher les noms des monstres déjà traduits de façon officielle au travers des différentes éditions du jeu, ceci toujours dans l'esprit de conserver une cohérence dans les termes... et j'avais réussi au final à retrouver toutes les traductions déjà existantes. Les quelques monstres n'ayant jamais bénéficié d'une traduction officielle furent donc laissé à l'appréciation de l'équipe de traduction pour leur trouver une jolie dénomination.

Mais malheureusement, lors de la parution de l'ouvrage, je me suis aperçu que les noms de plusieurs monstres déjà existant en français avaient été changés par de nouveaux noms totalement inventés ! Après renseignement, il s'est avéré que les deux personnes en charge de la coordination de la traduction avaient décrété que les traductions officielles de ces noms n'étaient pas terribles et qu'ils avaient donc décidé de les changer par des noms de leur crû... et ceci sans concertation préalable avec les autres acteurs de ce travail (bon en même temps c'est chose courante chez ces deux personnes). Le pire c'est que certains des monstres dont ils ont changé les noms existent dans le bestiaire français d'AD&D2 ; par exemple, le "Lierre décérébrant" (qui est en plus le seul monstre que j'avais traduit) est devenu le "Musc jaune", et le plus idiot, le "Combattant squelette" est devenu... le "Squelette combattant". Allez comprendre la logique...

Bon vous me direz que ce n'est pas si grave, mais j'ai quand même eu bien du mal à avaler la pilule car j'ai vraiment eu le sentiment que ces deux personnes s'étaient allègrement essuyé les pieds sur tout le travail de recherche que j'avais effectué (de nombreuses heures, le tout bénévolement, comme tout le travail effectué par chacun là-bas). Du coup, après discussion, le choix avait été pris de remettre les noms officiels. Mais étant donné que c'est un bestiaire et que les créatures sont classées par ordre alphabétique, il aurait été trop compliqué de tout changer car il aurait fallu refaire entièrement la mise en page, aussi a-t-il été décidé de rajouter à chaque fois le noms officiel entre parenthèses après le nouveau nom inventé.

Mais ceci n'enlève rien à la qualité de l'ouvrage en lui-même, et maintenant tous les bestiaires pour la première édition d'AD&D sont en français, de quoi occuper vos joueurs pour des années ^^.

Allez, place aux photos :

 

La version française à gauche, l'original à droite.
La version française à gauche, l'original à droite.

La version française à gauche, l'original à droite.

Un aperçu de l'intérieur, la version française en haut et l'original en bas.
Un aperçu de l'intérieur, la version française en haut et l'original en bas.
Un aperçu de l'intérieur, la version française en haut et l'original en bas.

Un aperçu de l'intérieur, la version française en haut et l'original en bas.

Et maintenant le lien de téléchargement :

Fiend Folio

FIEND FOLIO : les monstres à la sauce British

Sur ce, je vous souhaite un excellent week-end confiné et vous dis à très bientôt sur la Forge de papier ^^

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Caesario 21/04/2020 15:34

Voyons, voyons : "combattant squelette" , ou "squelette combattant" ?

Tout d'abord, "warrior" signifie "guerrier", et non combattant...

Maintenant, si on inverse le problème :
"Combattant squelette" se traduit littéralement par skeleton Fighter
"Squelette combattant" se traduit littéralement par Fighting skeleton

donc, corollaire :
Skeleton Warrior devrait littéralement etre "Guerrier squelette"

Je dis ca je dis rien ;-)

En tout cas bravo pour le taf une fois de plus !
ca nous rajeuni pas tout ca !

Akarr 19/04/2020 23:24

J'aime beaucoup l'utilisation du déictique spatial là-bas qui de surcroît ne revoit pas à un point de l'espace mais à un potentiel virtuel et qui plus est, métaphorique. L'image est belle, comme celle de la couverture qui nous appelle, nous rappelle, noue lie... argh.
Pour combattant squelette, ben disons que comme le texte nous indique « furent autrefois de puissants guerriers de niveau 10 à 15 », cela indique leur nature première : des combattants (sous forme de) mort-vivants. Dire Squelette combattant, c'est - si je ne me goure pas - user du participe présent et non plus du substantif. Aurions-nous dit « Goule combattant [guerroyant] ou Goule combattante [guerrière] » ? Dans le premier cas, elle fait l'action : la goule qui combat. Dans le second cas, cela détermine sa fonction : goule de type "combattante". Et dans tous les cas, il peut y a voir confusion. Je pense que Combattant squelette eut été en l'occurrence plus approprié. Mais ce n'est que mon avis ... de loin.
Mille merci, une fois de plus, pour ce divin partage.

bluteau florent 18/04/2020 19:22

Purée un vrai trésor merci mille fois